• Discours de Monsieur El Miloudi El MOKHARIK Délégué Travailleurs à la 106eme Conférence du Travail Genève 05-16 juin 2017 Imprimer
Discours de Monsieur El Miloudi El MOKHARIK Délégué Travailleurs à la 106eme Conférence du Travail Genève 05-16 juin 2017
Logo : Discours de Monsieur El Miloudi El MOKHARIK Délégué Travailleurs à la 106eme Conférence du Travail Genève 05-16 juin 2017
Date : 05:52:21, 9/06/17 A : MAROC

Discours de Monsieur El Miloudi El MOKHARIK

Délégué Travailleurs à la 106eme Conférence du Travail Genève 05-16 juin 2017

Monsieur le Président de la conférence , monsieur le Directeur Général , messieurs et mesdames les délégués et conseillers techniques , mesdames et messieurs

 

Permettez-moi d'intervenir au nom de la délégation Travailleurs du Maroc pour vous livrer quelques   réflexions que cette 106 eme Conférence  suscite  de notre part.  

Ces  assises ont lieu à un moment crucial  de la vie de notre organisation internationale. Un moment important pour tracer l'avenir de notre action conformément au mandat qui nous est confié . 

Un moment où la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés se heurte à d'innombrables obstacles . 

 

Les principes et droits fondamentaux qui sont au cœur du mandat de l'OIT sont mal menés dans la majorité des régions du monde.

 

La course effrénée au profit se fait au détriment des doits des travailleurs et des travailleuses jetant dans la pauvreté des millions de femmes et d'hommes.

Le déficit démocratique voire les guerres dans plusieurs régions du monde exacerbent la situation de millions de personnes migrantes ou déplacées de forces . Le déficit en travail décent s'accroît  de façon exponentielle ,   les droits humains se réduisent comme peau de chagrin pour cette catégorie vulnérable représentant plus 244 millions de personnes dont la moitié sont des femmes .

 

Monsieur le Président, 

 

Dans mon cher pays le Maroc, les situation des droits fondamentaux n'est guère meilleure . Malgré un corpus juridique important dénotant d'un effort d'intégration des normes internationales ,  certains  instruments ne sont toujours pas ratifiés. Tél est le  cas de la convention 87 relative  à la liberté syndicale, pourtant essentielle à l'existence même des syndicat. 

La négociation collective et le dialogue social restent au  bon gré du Gouvernement et des entreprises. Nous sortons d'un mandat gouvernemental de 5 années Pendant lesquelles le dialogue social n'a jamais été aussi mal mené . Un mandat caractérisé par les violation des libertés individuelles et collectives , les atteintes aux acquis sociaux dont notamment l'offensive législative contre la retraite des fonctionnaires que l'ancien gouvernement a passé de force , en dehors du circuit du dialogue social et au détriment des salariés.

 

S'inscrivant dans la continuité , l'actuel gouvernement fidèle à la ligne de son prédécesseur compte bien  continuer son offensive en inscrivant dans son programme gouvernemental la  révision du code du travail dans le sens du retour surs les acquis des travailleurs , l'offensive contre le pouvoir d'achat par le gel des salaires , le démantèlement du système de la  compensation mettant  dos à dos les consommateurs vulnérables  et surtout l'offensive contre le droit de grève par le sinistre projet de loi organique sur la grève que le gouvernement  a prépare 

Monsieur le Président de la conférence , monsieur le Directeur Général , messieurs et mesdames les délégués et conseillers techniques , mesdames et messieurs

 

Permettez-moi d'intervenir au nom de la délégation Travailleur du Maroc pour vous livrer quelques   observations ou réflexions que cet événements usité de notre part.  Ces  assises statutaires  ont lieu à un moment crucial  de la vie de notre institution internationale. 

Un moment important pour tracer l'avenir de notre action conformément au mandat qui nous est confié . Un moment où la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés se heurte à d'innombrables obstacles . 

En effet , l'ouverture autrement dit la mondialisation nous rend vulnérables et la vulnérabilité plus fragiles. 

 

Les principes et droits fondamentaux des travailleurs qui sont au cœur du mandat de l'OIT sont mal menés dans la majorité des régions du monde . 

 

La course effrénée au profit se fait au détriment des doits des travailleurs et des travailleuses jetant dans la pauvreté des millions de femmes d'enfants et d'hommes.

Le déficit démocratique voire les guerres dans plusieurs régions du monde exacerbent la situation de millions de personnes migrantes ou déplacées de forces dont le déficit en travail décent s'accroît  de façon exponentielle ,   les droits humains se réduisent comme peau de chagrin.  

 

La migration défi complexe et placée à au sommet des ordre  du jour politiques, reste toujours associée à une connotation négative suscitant des discours xénophobes  déniant tout effet bénéfique pour le pays d'accueil.

L'approche basée sur les droits et un recrutement équitable , tel qu'adoptée par l'OIT, la prééminence des normes internationales sur les traités bilatéraux  donneraient à notre organisation un avantage comparatif et une place de lead au ni eau multilatéral pour une gouvernance  transparence , cohérente et répondant au déficit de droit pour cette catégorie vulnérable représentant plus 244 millions de personnes dont la moitié sont des femmes 

 

Monsieur le Président, 

 

Dans mon cher pays le Maroc, les situation des droits droits fondamentaux n'est guère meilleure . Malgré un corpus juridique important dénotant d'un effort d'intégration des normes internationales ,  certains  instruments ne sont toujours pas ratifiés. Tél est le  cas de la convention 87 pourtant relative  à la liberté syndicale pourtant essentielle à l'existence même des syndicat. 

La négociation collective et le dialogue social restent au  bon gré du Gouvernement et des entreprises. Nous sortons d'un mandat gouvernemental  le dialogue social n'a jamais été aussi mal mené . Un mandat caractérisé par les violation des libertés individuelles et collectives , les atteintes aux acquis sociaux dont notamment l'offensive législative contre la retraite des fonctionnaires que l'ancien gouvernement , bon levé des institutions financières internationales à passé en dehors du circuit du dialogue social et au détriment des fonctionnaires. 

 

S'inscrivant dans la continuité , l'actuel gouvernement fidèle à la ligne de son prédécesseur. Compte continuer son offensive en inscrivant dans son programme gouvernemental la  révision du code du travail dans le sens de la flexibilité souhaitée par le patronat , l'offensive contre le pouvoir d'achat par le gel des salaires , le démantèlement du de compensation mettant  dos à dos les consommateurs vulnérables  et le marché par la pratique de la vérité des prix  et surtout l'offensive contre le droit de grève par le sinistre projet de loi organique sur la grève que le gouvernement  a prépare  dans l'ombre et soumis au parlement sans aucune négociation ni même consultation du mouvement syndical marocain.

L'UMT en tant qu'organisation syndicale indépendante fait face avec force à toutes ces manœuvres de régression sociales. 

 

Monsieur le Président , 

L'initiative sur les normes aujourd'hui débloquée dans le cadre du Mécanisme d'examen des normes  ne doit pas esquiver la nécessaire protection du droit de grève comme corollaire de la liberté syndicale. 

Les principes et droits fondamentaux qui sont au coeur de la mission de l'OIT doivent être respectés et promus . Nous devons atteindre l'objectif de la ratification universelle  et du respect droits . 

L'égalité de genre doit être au cœur de toutes les politiques publiques pour  mettre un terme aux modèles phallocratiques qui ont régi nos société . L'égalité salariale est certes insuffisante mais indispensable dans ce processus d'autonomisation au  travail.  Toute  aussi importante est la dignité pour l'avenir du travail que nous voulons construire et non guère subir.

Un avenir ou le développement économique ira de pair avec la durabilité  environnementale sur la base d'une transition juste et permettant de faire progresser a la fois les possibilités d'emploi pour tous et la protection de la planète.  Un avenir ou la paix sera préservée . Et j'en viens pour vous  féliciter Monsieur le Directeur Général pour l'ensemble de vos rapports et notamment celui  sur les territoires arabes occupés qui commémorent douloureusement cette année,  le 50eme anniversaire de l'occupation israélienne . 

 

L'action de l'OIT en faveur de la paix  passe notamment par l'application du travail décent pour les 2 millions habitants de Gaza dont des milliers de travailleurs sont contraints de franchir journellement les obstacles de tous genre pour travailler chez l'occupant. 

L'OIT conformément à sa mission doit soutenir son action en faveur du travail décent et de la justice jusqu'à la proclamation d'un État palestinien indépendant conformément à la l'égalité internationale .

 

Monsieur le Président c'était la une  contribution en faveur du rôle de notre organisation internationale. Un rôle que nous voulons toujours plus prononcé avec un impact toujours plus fort  dans le sens du progrès social . 

 

Je vous remercie de votre attention.

 

Auteur : achamilapress: Par : mourad lakhal
• D'autres Images : Discours de Monsieur El Miloudi El MOKHARIK Délégué Travailleurs à la 106eme Conférence du Travail Genève 05-16 juin 2017